top of page

Ai Wei Wei,
l’art de la dissidence

Diffusé en 2024

France 2

Une de ses provocations a fait le tour du monde en 2016. La photo d’un gros monsieur barbu allongé sur une plage, comme mort. Dans la position exacte où venait d’être découvert quelques mois auparavant le petit corps d’un enfant syrien, Aylan, rejeté sur la grève après s’être noyé dans la Méditerrannée. « Récup honteuse », « provocation gratuite, indécente », « démagogie», le tollé est alors mondial. 

La réalisatrice Caroline Bennarosh l’a suivi pendant plusieurs semaines depuis le Portugal où il vit et travaille jusqu’au musée du Design à Londres où s’est tenu sa dernière grande exposition l’été dernier. Ses installations autour du sort des migrants ou de la dictature chinoise y dialoguent avec les photos de doigt d’honneur qui ont fait sa renommée mondiale. L’artiste s’y revendique comme « dissident de l’inconscience humaine et de l’injustice». 

Un film de Caroline Bennarosh

Montage Matthieu Lère

bottom of page